Sara Gil Prata
Hypnothérapeute humaniste et sophrologue

Qu’est-ce que le R.I.T.M.O.® apparenté EMDR ?

20 Jan 2023 Sara GIL PRATA Hypnose

RITMO

R.I.T.M.O.® est l’acronyme de Retraitement de l'Information Traumatique par les Mouvements Oculaires. Il s’agit d’une technique hypnotique de gestion des traumatismes.

Le R.I.T.M.O.® est basé sur des principes communs à l’EMDR : c’est une technique d’intégration et de reprogrammation neuro-émotionnelle par les mouvements alternatifs (visuels, auditifs ou kinesthésiques).

R.I.T.M.O.®, dans quels cas ?

Cette technique s’applique aussi bien aux traumatismes profonds qu’aux situations, sans autre distinction, de réaction émotionnelle incontrôlable.

Elle est particulièrement efficace pour :

  • apaiser les états de stress post-traumatiques,
  • désactiver les phobies, à l’instar de la peur de l’avion, de la conduite, etc.
  • déprogrammer les compulsions (pulsions alimentaires, addiction au tabac, etc.), et tous les symptômes liés aux troubles émotionnels.

La technique R.I.T.M.O.® agit en effet comme suit :

  • elle « débloque » les mémoires et les émotions négatives stockées dans le système nerveux,
  • elle aide le cerveau à retraiter l’expérience pour qu’elle soit « digérée » et « évacuée ».

R.I.T.M.O® fait appel à notre capacité naturelle d’auto-guérison grâce à la plasticité de notre cerveau. Nous pouvons également compter sur notre inconscient qui nous aide à nous libérer de nos blocages.

Et qu’est-ce que l’EMDR ?

Le sigle EMDR vient de l'anglais "Eye Movement Desentitization and Reprocessing", qui signifie en français "Désensibilisation et Retraitement par les Mouvements Oculaires".

Initialement développée à la fin des années 80 par *Francine Shapiro, cette technique est devenue populaire pour son efficacité dans le traitement du syndrome de stress post-traumatique et des phobies dans leur ensemble.

La pratique de l’EMDR suit une procédure ayant la particularité de faire appel à la stimulation bilatérale (qui peut être visuelle, tactile ou sonore).

Cet appel à la stimulation a la faculté de recoder les images, les perceptions et les souvenirs codés négativement dans le cerveau émotionnel, et ainsi de diminuer leur impact négatif sur la vie de l'individu.

Les principes de l’EMDR

Le but est de diminuer la charge émotionnelle associée à un souvenir traumatique.

Pour cela, vous devez replonger intensément dans vos émotions stressantes pendant que le thérapeute interrompt périodiquement l'expérience pour provoquer une stimulation sensorielle bilatérale, comme déplacer rapidement ses doigts devant votre visage.

Le mouvement rythmique des deux yeux serait le même que celui qui a lieu spontanément lorsqu’un individu rêve (durant la phase dite Rapid Eye Movement).

Normalement, une scène difficile et traumatisante est digérée par le cerveau au bout de 2 à 3 mois. En général, ce processus est naturel et spontané, c’est pourquoi certains traumatismes laissent peu de traces.

C’est le cerveau et la partie néocortex qui se chargent de faire le ménage. Mais parfois, le souvenir surinvestit le cerveau émotionnel et l’image est gravée en toile de fond et a du mal à disparaitre.

Les mouvements oculaires permettent un recodage et diminuent la charge émotionnelle associée à la situation.

Histoire de l'EMDR

En 1979, Francine Shapiro apprend son cancer, ce qui l’amène à explorer les liens entre le stress, l’activité mentale et la maladie.

Après avoir repris ses études en psychologie et obtenu un doctorat, c’est en se promenant dans un parc qu’elle s'aperçut que lorsqu’elle bougeait ses yeux de gauche à droite, cela l’aidait à réduire les pensées négatives, et à diminuer sa charge émotionnelle lorsque ses pensées noires réapparaissaient.

Francine fit donc l'hypothèse d'un lien entre les deux événements. S'ensuivent alors plusieurs mois d'expérimentation sur elle-même, puis avec ses proches, et enfin avec ses clients en psychothérapie.

Les bienfaits du R.I.T.M.O.® et le déroulement d’une séance type

La séance commence par un entretien préparatoire visant à récolter des informations sur la situation de départ et les comportements à modifier. Cela se fera grâce à une anamnèse sérieuse.

Je vous demande ensuite de penser au souvenir traumatique et d'évaluer sur une échelle son impact émotionnel. Cette évaluation servira de repère pour évaluer l’efficacité de la thérapie au fur et à mesure des séances.

Après cela, je vous demande de vous représenter l'événement à la source du problème et de maintenir votre concentration. La représentation peut être visuelle, émotionnelle, cognitive ou physique.

À certains moments, pendant le processus, je vous soumets à un stimulus sensoriel touchant les deux côtés du corps. Il peut s'agir de mouvements devant les yeux, de sons de chaque côté de la tête ou de tapotements sur les deux bras. Puis le processus reprend de la même manière, et ce, plusieurs fois.

Entre chaque stimulation, nous pouvons avoir un dialogue pour connaitre les perceptions, les émotions et les sensations liées à cet événement, mais ce n’est pas systématique.

Pour en savoir plus sur cette technique, n’hésitez pas à prendre rendez-vous dans mon cabinet de sophrologie et d’hypnothérapie situé à Rueil Malmaison.

 

*Francine Shapiro

Née à New York le 18 février 1948, et décédée le 16 juin 2019, Francine Shapiro était  une psychologue américaine qui, à la suite de sa découverte des effets des mouvements oculaires, fonda la méthode EMDR.


Articles similaires

Derniers articles

Écouter ses besoins, est-ce de l’égoïsme ?

Qu’est-ce que le R.I.T.M.O.® apparenté EMDR ?

Emotional Freedom Techniques ou EFT Clinique : principe et fonctionnement

Catégories

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.

Référencement par LOGICIELREFERENCEMENT.COM